Stella – Dixit Universe : l’Interview de Jean-Louis Roubira

En Septembre, découvrez chaque semaine les interviews des hommes et femmes "de l'ombre" qui ont créé le jeu de société Stella - Dixit Universe. Dans cette interview, Jean-Louis Roubira explique une différence fondamentale entre le jeu Dixit et le jeu Stella - DIxit Universe.

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Bonjour Jean-Louis,
Merci de m’accorder du temps pour cette interview.
Je vais tout d’abord de poser quelques questions sur ton travail autour du jeu Stella – Dixit Universe, puis nous finirons par un portrait chinois autour des étoiles.

Pour commencer, peux-tu simplement te présenter ? 

Je suis pédopsychiatre, musicien, et auteur de jeux de société.
Jai créé les jeux Dixit et Feelings, mais aussi beaucoup dautres jeux qui nont pas été édités : parfois parce que je nai pas persévéré, parfois parce que je nai pas cherché à les faire éditer. Je suis quelquun qui passe vite à autre chose, donc beaucoup de mes prototypes sont laissés dans un tiroir.

Je ne cherche un éditeur que lorsque mon entourage croit beaucoup à un prototype. Un autre de mes jeux sera édité en début dannée prochaine par un ami qui crée sa maison d’édition pour ce jeu. Cest comme un air de déjà-vu… !

Quel est ton premiers souvenir concernant Stella – Dixit Universe ?

Il s’agissait d’un prototype nommé « Connivence » à l’époque. L’équipe Libellud m’a parlé de ce projet et de Gérald, que je ne connaissais pas. J’ai toujours un mélange de stress et de curiosité lorsqu’on m’annonce ce genre de projet, à l’idée de découvrir comment on va venir enrichir ou modifier l’expérience initiale. On m’a fait jouer au prototype, et je me rappelle avoir accroché tout de suite à la mécanique proposée par le jeu. C’est le genre de chose où tu te dis « C’est évident, pourquoi n’y avions-nous pas pensé ? ». 

Ici, l’expérience de jeu est suffisamment différente pour être un jeu à part entière, mais reste quand-même dans l’esprit Dixit. Avec un ami, nous avions tenté de travailler sur des idées comme celle-ci, qu’on avait même présenté à l’équipe à l’époque. Mais Gérald a su trouver le twist qui fait toute la différence.

Dans Stella – Dixit Universe, on prend toujours le temps de se poser et d’admirer les cartes pour laisser venir les émotions, mais le déroulement du jeu apporte de nouvelles sensations et du suspens. Le jeu est enrichi sans être dénaturé, je suis vraiment content que ce prototype soit arrivé jusqu’à Libellud.

Quel a été ton rôle dans le projet Stella- Dixit Universe ?

J’ai participé à des groupes de travail et de réflexion avec l’équipe Libellud concernant le système de points. J’ai aussi été impliqué dans la réflexion concernant le plateau de jeu par exemple, bien que mes idées n’aient pas été conservées finalement. Là-dessus, l’équipe est vraiment très professionnelle et je lui fais totalement confiance.

Mon plus gros travail fut sur l’écriture des briefs des cartes du jeu. Je tiens à souligner que pour ce jeu, des personnes de l’équipe de Libellud ont aussi fourni leurs idées de brief, et j’ai trouvé leurs propositions très inventives !

Les cartes de Stella – Dixit Universe ne sont pas écrites de la même manière que les cartes du jeu Dixit, bien que compatibles. Dans Dixit, il s’agit en principe de cartes simples, quasiment symboliques, il faut laisser une grande place à l’imagination. Dans Stella- Dixit Universe, il y a beaucoup plus d’éléments dans chaque carte, beaucoup plus de détails. Il était indispensable qu’il y ait un équilibre entre les illustrations et les « cartes mots » du jeu. L’association d’idées peut parfois se jouer sur un détail infime de l’illustration.

Ce fut donc mon principal rôle pour le jeu Stella – Dixit Universe : proposer certains briefs de cartes qui allaient soutenir parfaitement la mécanique proposée par Gérald. L’écriture était plus dense, et ce fut un véritable défi pour moi de renouveler un peu ma façon de faire à ce sujet.

Il était aussi très important que les cartes de Stella- Dixit Universe puissent être jouées avec les règles du jeu Dixit, et inversement. C’est donc aussi une composante que nous avons pris en compte avec la Directrice Artistique Maëva : avoir des cartes Stella qui possèdent leur propre singularité, tout en étant adaptées au jeu Dixit.

Quel est ton souvenir le plus marquant du projet Stella – Dixit Universe ?

Sans hésiter, les illustrations de Jérôme !

C’était un vrai émerveillement à chaque fois que je recevais ce sur quoi il avait travaillé. J’ai trouvé cela époustouflant, alors que je pensais que je n’allais pas être particulièrement surpris, puisque je connaissais déjà son travail grâce à la très belle extension Dixit Memories.

Mais à chaque nouvelle proposition reçue, j’avais les yeux écarquillés, alors qu’il existe déjà plusieurs extensions aux styles variés et que j’adore ! Surtout, quand tu en dévoiles quelques-unes à ton entourage et que les gens te disent « Wahou ! Ça fait longtemps qu’on n’a pas vu des cartes comme ça ! », ça ne fait qu’augmenter ton engouement. J’ai hâte que tout le monde puisse en profiter !

Merci Jean-Louis pour toutes ces informations, nous allons finir sur une note un peu plus légère avec un « Portrait Chinois » façon « Stella ».

J’ai devant moi 5 cartes mots issus du jeu. Comme tu le sais, il y a 2 mots par carte. Je vais simplement t’inviter à répondre spontanément quel mot t’inspire le plus à chaque fois…

Carnaval ou Rituel ? Carnaval. Jalousie ou équilibre ? Equilibre. Egoïste ou Magie ? Magie. Complot ou plaisir ? Complot ! Chef ou Hiver ? Hiver

Si tu étais une carte « Stella – Dixit Universe » ? Celle ci-dessus qui me fait penser au printemps de Bottichelli.

Si tu pouvais demander à un danseur/une danseuse étoile d’interpréter une musique, ce serait laquelle ? La 7ème Symphonie de Beethoven

Si tu pouvais faire réaliser un plat/un dessert par un.e chef.fe étoilé.e, que choisirais-tu ? Des quenelles.

Quelle scène de film ou de dessin animé possédant un ciel étoilé t’a particulièrement marqué ? La dernière scène de la série True Detective.

As-tu un souvenir à nous partager qui t’a mis des étoiles dans les yeux ?

La série Ovni sur Canal+, qui se passe en 1978. Je la recommande vraiment, je l’ai regardée plusieurs fois !

As-tu une citation à nous partager ? Cherchez le Royaume, le reste vous sera donné par surcroît.

Merci Jean-Louis !

Si cette interview vous a plu, n’hésitez pas à nous le faire savoir sur nos réseaux 🙂
Retrouvez tout au long du mois de Septembre les interviews des acteurs du jeu Stella – Dixit Universe : auteurs, illustrateurs et employés de Libellud vous livrent quelques indices et secrets autour de ce futur jeu qui sortira le 29 Octobre 2021.