Stella – Dixit Universe : l’interview de Maëva DASILVA

Jusqu'à la sortie du jeu, découvrez chaque semaine les interviews des hommes et femmes "de l'ombre" qui ont créé le jeu de société Stella - Dixit Universe. Dans cette interview, Maëva DASILVA, directrice Artistique chez Libellud, nous explique le travail graphique caché derrière un nouveau jeu dans la gamme Dixit.

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Bonjour Maëva,

Merci de m’accorder du temps pour cette interview.
Je vais tout d’abord de poser quelques questions sur ton travail autour du jeu Stella – Dixit Universe, puis nous finirons par un portrait chinois autour des étoiles.

Pour commencer, peux-tu simplement te présenter ? 

Je suis la directrice artistique chez Libellud depuis 2 ans, mais j’ai beaucoup travaillé dans le jeu de société auparavant, lorsque j’étais indépendante. En effet, je me suis mise à mon compte peu après la fin de mes études et j’ai rapidement commencé à avoir des missions dans le jeu de société, plus particulièrement dans le jeu de rôle.

Autour de 2008, les illustrations dans les jeux de société ont pris plus d’ampleur et d’importance, mais le concept de « direction artistique » n’était pas encore présent. Certaines réflexions graphiques et projections globales n’étaient pas effectuées, ce qui pénalisait les jeux à leur sortie. Grâce à mon implication dans le secteur, je me suis peu à peu occupée de la direction graphique de pas mal de jeux, jusqu’à rencontrer Régis Bonnessé (fondateur de Libellud) qui m’a proposé ce poste chez Libellud.

Quel a été ton rôle dans le projet Stella – Dixit Universe ?

Le rôle de la direction artistique lorsqu’il s’agit d’un jeu en particulier est de réfléchir en amont à toute la conception du jeu. Ce n’est pas simplement « quelle illustration allons-nous mettre sur quelle carte ? ». Il faut s’assurer de répondre précisément à des questions importantes : quelle est la place du jeu dans la maisons d’édition, quelle est sa place dans la gamme, doit-il marquer un renouveau ou s’intégrer discrètement, quelle est sa cible etc etc.

Évidemment, une réflexion très importante est faite à propos de la thématique, et du style graphique que l’on va pouvoir et vouloir appliquer à celle-ci.

Par rapport au game design et à la mécanique, il est important de jouer au jeu pour savoir comment agencer une illustration : les cartes sont-elles face cachée, puis révélées ? Est-ce qu’on les a dans sa main, puis on les pose, ou est-ce qu’elles sont disposées sur la table, puis on les prend dans sa main ? Toutes les réponses à ces questions impliquent des décisions différentes en termes d’ergonomie, pour que les illustrations viennent en soutien au jeu, et ne lui desserve pas.

Je me suis donc occupée de toute cette phase que j’appelle la « conception artistique » avant d’envoyer les briefs à Jérôme Pelissier.

La seconde partie de mon travail pour Stella – Dixit Universe, est donc la rédaction des briefs de cartes. En collaboration avec l’équipe et les auteurs, nous rédigeons pour chaque carte un texte explicatif à destination de l’illustrateur, afin qu’il sache ce que nous avons besoin de faire apparaitre sur la carte, et comment.
On ne peut pas simplement dire « Dessine-moi un dragon ». Est-ce que le dragon vole, est-ce qu’il est posé, est-ce qu’il est bleu, est-ce qu’il est rouge, est-ce qu’il va du bas vers le haut, ou l’inverse etc etc. Il y a des milliers de façon de dessiner une idée, il est donc important que je précise ce dont nous avons besoin, tout en respectant le style de l’illustrateur et en lui laissant la possibilité de s’exprimer.

Dans les jeux d’interprétation d’image, il y a des choses sur lesquelles nous ne pouvons pas faire l’impasse, car elles sont nécessaires au bon fonctionnement du jeu. Cependant, il ne faut pas que je sois trop dans l’exécutif, car nous choisissons des illustrateurs et illustratrices aussi en fonction de leurs univers et de ce qu’ils ou elles peuvent nous apporter.

La collaboration avec Jérôme fut vraiment très fluide et très agréable car il sait aussi, de par son expérience, ce qu’implique la direction artistique et il a rapidement compris la vision globale du projet. J’étais ravie qu’il accepte de travailler sur le projet et je suis vraiment très fière du set de cartes qu’il nous a créé.

Quel est ton premier souvenir concernant Stella – Dixit Universe ?

On m’a parlé du projet en me faisant jouer au prototype qui s’appelait « Connivence » à l’époque. Il était déjà prévu que nous nous occupions de l’édition, et le prototype auquel l’équipe m’a fait jouer était composé de cartes de Dixit Memories, ce qui fonctionnait vraiment bien.

Le propre de Dixit c’est qu’il y a beaucoup de thématiques dans toutes les cartes elles-mêmes. Elles sont toutes très oniriques, mais il n’y a pas un thème précis. C’est le style graphique qui devient en fait le point commun de toutes les cartes d’un jeu ou d’une extension Dixit.

Pour Stella – Dixit Universe, nous devions trouver une thématique qui fonctionnerait avec la mécanique. Le prototype avait déjà un plateau de score ascendant, ce qui conduisait à chercher un thème qui soutiendrait l’idée d’aller « plus haut ». Plusieurs idées sont ressorties telles que les montagnes ou un univers sous l’eau qui remonterait à la surface, mais nous sommes tombés d’accord sur l’ascension vers les étoiles. En effet, nous étions séduit par le fait que le côté « Nuit » de Stella – Dixit Univers allait venir faire écho au Dixit « Ensoleillé », et quoi de mieux que les étoiles pour faire rêver et représenter un univers onirique ?

Qu’est-ce qui t’a marqué dans le projet Stella – Dixit Universe ?

 La fluidité. Ce projet s’est si bien passé, que ce soit ma collaboration avec les personnes qui se chargeaient de la rédaction des briefs, ou celle avec Jérôme sur la réalisation des illustrations, tout s’est déroulé comme prévu et c’est assez extraordinaire.

J’ai évidemment une anecdote sur une carte en particulier, qui est sur la thématique de « la mort », car j’étais bloquée par mon concept initial de « Mort qui part en vacances ». Initialement, elle était représentée toute encapuchonnée et noire, et elle n’a pas convaincu le reste de l’équipe qui la trouvait beaucoup trop sombre. J’ai mis du temps avant d’avoir le déclic du diablotin dans sa chambre d’hôtel et elle me fait sourire à chaque fois que je la revois, car nous étions vraiment partis dans notre délire avec Valentin ! Heureusement, l’équipe est là pour nous remettre dans le droit chemin parfois !

Merci Maëva pour toutes ces informations, nous allons finir sur une note un peu plus légère avec un « Portrait Chinois » façon « Stella ».

J’ai devant moi 5 cartes mots issus du jeu. Comme tu le sais, il y a 2 mots par carte. Je vais simplement t’inviter à répondre spontanément quel mot t’inspire le plus à chaque fois…

Rêve ou ancêtre ? Rêve. Farce ou gardien ? Gardien. Pouvoir ou Astronomique ? Astronomique ! Absence ou Vampire ? Vampire. St Valentin ou Mirage ? Mirage.

Si tu étais une carte de « Stella – Dixit Universe » ? La petite cosmonaute avec la tête à l’envers dans son grenier.

 Si tu pouvais demander à un danseur/une danseuse étoile d’interpréter une musique, laquelle choisirais-tu ? La bande originale du film d’animation La Tortue Rouge

Si tu pouvais faire réaliser un plat/un dessert par un.e chef.fe étoilé.e, que choisirais-tu ? Ce que j’appelle un guacamole sucré. Mon papa faisait ça, c’est une crème d’avocat avec du citron et du sucre, en dessert, c’est une tuerie.

Quelle scène de film ou de dessin animé possédant un ciel étoilé t’a particulièrement marquée ?

Je triche et je choisis le menu du jeu vidéo Skyrim !

As-tu un souvenir à nous partager qui t’a mis des étoiles dans les yeux ?

Quand je suis arrivée sur Bordeaux, j’ai retrouvé ma meilleure amie et on est allé se balader sur les côtes de l’Océan. Retrouver ce cadre de vie m’a mis des étoiles dans les yeux.

Pour finir, as-tu une citation que tu aimerais partager ?

Je n’ai pas de citation précise, mais mon Mojo c’est de me comporter avec les gens de la manière dont j’aimerai que l’on se comporte avec moi. Ce n’est pas « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » mais plutôt « Fais aux autres ce que tu aimerais qu’on te fasse ».

 

Merci Maëva !

Si cette interview vous a plu, n’hésitez pas à nous le faire savoir sur nos réseaux.
Retrouvez tout au long du mois de Septembre les interviews des acteurs du jeu Stella – Dixit Universe : auteurs, illustrateurs et employés de Libellud vous livrent quelques indices et secrets autour de ce futur jeu qui sortira le 05 Novembre 2021 (si tout se passe bien).